Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Menu

La ministre Lebouthillier souligne l’amélioration de l’allocation canadienne pour enfants

Le 19 juillet 2018, Chandler, secteur Pabos Mills (Québec) – Aider les familles de la classe moyenne qui travaillent fort à offrir à leurs enfants ce qu’il y a de mieux pour commencer leur vie est une priorité absolue du gouvernement du Canada. C’est la raison pour laquelle, il y a deux ans, le gouvernement a lancé l’allocation canadienne pour enfants (ACE) pour aider les familles à composer avec les coûts élevés qu’ils doivent assumer pour élever leurs enfants. L’ACE, qui cible les familles de la classe moyenne et celles qui travaillent dur pour joindre les deux bouts, a aidé près de 3,7 millions de familles en offrant un paiement mensuel non imposable, soit plus de 23 milliards de dollars en prestations depuis son lancement.

Aujourd’hui, l’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national, a rencontré des familles de Pabos Mills, à Chandler, pour souligner l’amélioration apportée à l’ACE afin de suivre la hausse du coût de la vie. Ce changement a été apporté deux ans plus tôt que prévu et permettra d’offrir plus d’argent chaque mois aux parents, ce qui les aidera à subvenir aux besoins de leurs enfants. Pour l’année de prestation 2018-2019, l’ACE offre maintenant une prestation annuelle maximale de 6 496 $ par enfant de moins de 6 ans et de 5 481 $ par enfant de 6 à 17 ans. En moyenne, les familles bénéficiant de l’ACE recevront environ 6 800 $ chaque année en prestations non imposables.

La ministre a souligné les améliorations apportées par le gouvernement pour assurer la production des déclarations de revenus; de plus, l’accès aux prestations pertinentes, comme l’ACE, est plus facile que jamais. La production de déclarations de revenus est la passerelle vers l’accès à des prestations et à des crédits auxquels les Canadiens ont droit, comme l’ACE.

Les familles canadiennes sont différentes les unes des autres de même que leurs besoins. Parents célibataires s’occupant de leurs enfants, grands-parents qui s’impliquent pour donner un coup de pouce, ou familles à moyen revenu qui ont de la difficulté à honorer les coûts de garde des enfants : l’ACE a changé la donne en versant plus d’argent à neuf familles canadiennes sur dix. Plus encore, l’ACE a contribué à sortir de la pauvreté plus d’un demi-million de personnes, y compris 300 000 enfants.

CITATIONS

« En ce deuxième anniversaire de l’allocation canadienne pour enfants, nous soulignons ses bienfaits concrets dans la vie de millions de familles canadiennes. L’augmentation des versements de cette prestation, que notre gouvernement a instaurée, va continuer d’aider ceux qui en ont le plus besoin. Grâce à notre travail à l’Agence du revenu du Canada, le gouvernement continuera de faciliter pour les Canadiens l’accès aux prestations qui leur reviennent. »

– L’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national

« L’augmentation de l’Allocation canadienne pour enfants signifie que les familles canadiennes disposeront de plus d’argent à compter de demain. Notre gouvernement est résolu à faire en sorte que cette prestation non imposable continue d’aider les personnes de la classe moyenne et celles qui travaillent fort pour en faire partie. »

– L’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et député de Québec

LES FAITS EN BREF

  • Dans l’ensemble du Canada, les versements de l’ACE s’élèvent à plus de 23 milliards de dollars et viennent en aide à près de 3,7 millions de familles canadiennes. Ces prestations ont également contribué à sortir 300 000 enfants de la pauvreté.
  • Grâce à l’ACE, neuf familles canadiennes sur dix ont plus d’argent pour se permettre, entre autres, la consommation d’aliments sains et la participation à des programmes sportifs et à des activités parascolaires.
  • Pour l’année de prestation 2018-2019, l’ACE aura maintenant une prestation annuelle maximale de 6 496 $ par enfant de moins de six ans et de 5 481 $ par enfant de six à dix-sept ans.
  • Par exemple, pour un parent célibataire avec deux enfants touchant un revenu de 35 000 $, l’indexation anticipée de l’ACE fournira près de 600 $ pour couvrir l’augmentation des coûts liés aux besoins des enfants pour l’année de prestation 2019-2020.
  • Au Québec, près de 5,4 milliards de dollars versés en paiements de l’ACE viennent en aide à presque 870 000 familles.
  • Produire ma déclaration, le nouveau service de l’Agence qui permet aux Canadiens admissibles gagnant un faible revenu ou un revenu fixe de produire leurs déclarations par téléphone, a été utilisé pour transmettre près de 50 000 déclarations au cours de la période de production des déclarations de revenus de 2018.
  • Depuis octobre 2016, l’Agence a envoyé des lettres à plus de 560 000 contribuables qui n’ont pas produit leur déclaration de revenus et de prestations et qui pourraient être admissibles à des prestations et à des crédits. Par conséquent, l’Agence a versé plus de 19,4 millions de dollars en remboursements d’impôt et 59,7 millions de dollars en paiements de prestations. Une campagne semblable est prévue pour l’automne 2018.

LIEN CONNEXE