Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Menu

La députée fédérale Diane Lebouthillier continue de porter la voix des Gaspésiens et des Madelinots à la Chambre des communes

Sainte-Anne-des-Monts, le 8 janvier 2018 – À l’aube de la prochaine session parlementaire, l’honorable Diane Lebouthillier, députée de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, a tenu à faire le bilan d’un automne chargé mais productif qui lui a permis de faire avancer plusieurs dossiers de la région.

D’abord, la session automnale a été marquée par un travail constant sur le dossier du renouvellement du service de traversier entre les Îles-de-la-Madeleine et Souris. Jugeant ce dossier hautement prioritaire, la députée a demandé à son collègue ministre des Transports, l’honorable Marc Garneau, de retirer le service de traversier entre les Îles-de-la-Madeleine et Souris d’un éventuel appel d’offres : « Pour moi, la CTMA est la seule entreprise apte à remplir ce contrat, notamment en raison de sa gouvernance locale ainsi que par son statut de coopérative qui a un impact majeur dans le milieu socioéconomique des Îles-de-la-Madeleine. Je suis très active dans ce dossier : j’ai eu de nombreuses rencontres sur le sujet à Ottawa au cours de l’automne, et je vais continuer en ce sens en cette année 2018 », assure madame Lebouthillier.

La députée Lebouthillier a également fait de la problématique du manque de main-d’œuvre dans la région une priorité : « Après un été dans le comté à rencontrer de nombreux employeurs qui sont confrontés à des problématiques en lien avec le recrutement des employés, la baisse démographique et le vieillissement de la population, j’ai voulu prendre part aux solutions afin de dynamiser notre comté. En ce sens, j’ai créé cet automne une table de réflexion sur l’assurance-emploi avec des acteurs locaux, dans l’objectif de voir comment le régime peut s’adapter à notre région économique particulière, et ce, pour le mieux-être de nos travailleurs et de nos employeurs. Les participants ont ciblé des recommandations précises que je remettrai dès le retour en Chambre à mon collègue ministre responsable de l’assurance-emploi, l’honorable Jean-Yves Duclos », mentionne la députée.

Par ailleurs, l’année 2017 s’est terminée avec une excellente nouvelle pour les Gaspésiens : les deux paliers de gouvernement ont annoncé un octroi de plus de 31 millions de dollars pour permettre à des milliers de foyers de 61 collectivités gaspésiennes d’avoir accès au branchement d’Internet haute vitesse. L’impact de cet investissement est indéniable, alors que la région pourra innover et demeurer compétitive.

Enfin, la députée de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine se dit particulièrement fière des réalisations de son gouvernement sur le plan national, alors que l’économie du Canada connaît présentement la plus forte croissance parmi les pays du G7. Madame Lebouthillier a elle-même fait l’annonce, le 27 octobre dernier à Grande-Rivière, d’une bonification à la prestation fiscale pour le revenu de travail (PFRT), un crédit d’impôt remboursable qui fournit un important soutien aux travailleurs à faible revenu. De plus, son gouvernement, qui a créé la nouvelle Allocation canadienne aux enfants en juillet 2016, a récemment confirmé son indexation dès juillet 2018, de façon à ce qu’elle demeure proportionnelle à la hausse du coût de la vie. Rappelons qu’annuellement, les familles de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine reçoivent plus de 39 millions de dollars grâce à cette allocation, dont le paiement annuel moyen dans la région s’élevait à 5 710 $ en date de 2017.

Madame Lebouthillier entamera la prochaine session parlementaire le 29 janvier. Ayant récemment rencontré la plupart des nouveaux élus municipaux de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine ainsi que le ministre provincial responsable de la région, M. Pierre Moreau, la députée se dit prête à continuer de travailler avec les acteurs du milieu afin de faire cheminer les dossiers régionaux sur la scène fédérale, tout en prenant les meilleures décisions pour l’ensemble des Canadiens et des Canadiennes.