Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Menu

Développer pleinement et durablement notre potentiel maritime – Transfert de quatre installations portuaires au Gouvernement du Québec

Le 8 août 2018, Matane (Québec) – Aujourd’hui, une entente de principe a été annoncée pour le transfert, en date du 30 mars 2020, des ports de Matane, de Gaspé, de Rimouski et de Gros-Cacouna au Gouvernement du Québec dans le cadre du Programme de transfert des installations portuaires. En plus des quais commerciaux, le transfert comprend des bâtiments et aires d’entreposage, des brise‑lames aux ports de Matane et Gros-Cacouna ainsi qu’un quai éperon au port de Rimouski.

Le gouvernement du Canada fournira 163 M$ pour les quatre ports. Cela comprend une subvention de 148,8 M$ à verser à la province pour soutenir les coûts futurs d’exploitation et d’entretien des ports, le solde représentant les investissements dans des projets spécifiques et d’autres coûts devant être engagés par Transports Canada avant leur transfert.

Cette prise en charge favorisera la pérennité de ces installations, qui contribuent à la prospérité économique et à la création d’emplois dans les collectivités et les régions qu’elles desservent. Elle permettra aussi une meilleure valorisation de leur potentiel en fonction des besoins des utilisateurs actuels, du développement de nouvelles activités et de l’implication des usagers et des partenaires du milieu dans la gestion de ces ports.

CITATIONS

« Le Programme de transfert des installations portuaires constitue une excellente opportunité pour les communautés de Matane, de Gaspé, de Rimouski et de Gros-Cacouna. Le transfert de ces installations portuaires donne le feu vert au Gouvernement du Québec et aux entreprises privées pour investir dans ces collectivités, ce qui contribuera grandement au développement commercial et touristique de la région, et générera des retombées économiques enviables pour les populations régionales. »

– L’honorable Marc Garneau, ministre des Transports 

« Le fleuve a toujours été au cœur du développement économique, social et culturel du Québec. En 2014, nous avons pris l’engagement de développer son énorme potentiel de façon durable en dotant le Québec de sa première stratégie maritime. Au cours des dernières années, plus de 10 000 emplois ont été créés partout à travers le Québec et des villes portuaires se sont développées dans nos régions. Aujourd’hui, en prenant possession de ces actifs stratégiques que sont nos ports commerciaux, nous dotons le Québec d’un nouveau levier. Nous avions promis de livrer une vision durable, économique et innovante du développement maritime, et c’est exactement ce que nous avons fait. Nous avons dévoilé notre potentiel, cru en nos entrepreneurs, misé sur le talent des travailleuses et des travailleurs et encouragé la créativité et la recherche. Le Québec et l’industrie maritime ont pris un élan. Ensemble, poursuivons-le ! »

– Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« Nos investissements dans l’entretien et le transfert de ces quatre ports au Gouvernement du Québec donnent lieu à une collaboration qui générera des possibilités d’affaires fort intéressantes dans notre région. C’est une excellente nouvelle pour l’industrie maritime québécoise et pour les communautés gaspésiennes. »

– L’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national et députée de Gaspésie–Les-Îles-de-la-Madeleine

« Cette entente constitue une étape importante dans la concrétisation des orientations gouvernementales exprimées dans la Stratégie maritime. Elle est l’expression d’un niveau d’engagement sans précédent du Gouvernement du Québec, en soutien au développement économique des régions, qui sont un terreau fertile pour l’expansion de notre économie maritime. »

– Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Le Programme de transfert des installations portuaires permettra au port de Matane d’atteindre son plein potentiel et de contribuer de manière significative à la création d’emplois dans le comté d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. Ainsi, le secteur maritime et les gens de la Matanie y gagnent tous ! »

– Rémi Massé, député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

LES FAITS EN BREF

  • Depuis l’introduction de la Politique maritime nationale en 1995, le Gouvernement du Canada a transféré la propriété et l’exploitation de 500 installations portuaires à des parties intéressées de partout au pays.
  • Lancé en avril 2015, le Programme de transfert des installations portuaires (PTIP) vise à faciliter le transfert des 50 installations portuaires restantes de l’inventaire de Transports Canada à d’autres entités. Il vise à vendre ou à céder des installations portuaires administrées par Transports Canada à des parties intéressées, nommément des sociétés d’État et d’autres ministères fédéraux, des gouvernements provinciaux et des municipalités, des organisations à but non lucratif, le grand public ainsi que des groupes autochtones.
  • La Stratégie maritime, la première de l’histoire du Québec, présente une vision à l’horizon 2030 tout en détaillant un plan d’action pour les cinq prochaines années, soit pour la période 2015-2020. Avec cette vision, le gouvernement dévoile ce que sera le Québec maritime d’ici les quinze prochaines années. Il indique le chemin à suivre afin que toutes et tous travaillent ensemble pour faire du Québec une nation maritime prospère, tournée vers l’avenir.
  • Grâce à la Stratégie maritime, au Québec, ce sont plus de 327 projets qui ont vu le jour, pour un total d’investissements dépassant les 2,26 G$. Plus de 10 531 emplois ont été créés et consolidés.