Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Diane Lebouthillier

Votre députée de


Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

Menu

Le FPQ accepte maintenant les propositions pour stimuler l’innovation dans le secteur québécois des poissons et des fruits de mer

Le 24 avril 2019, Rivière-au-Renard (Québec) – Les gouvernements du Canada et du Québec reconnaissent l’importance économique et culturelle du secteur des poissons et des fruits de mer pour plusieurs de leurs collectivités côtières. Le secteur fournit près de 7 000 emplois au Québec, et ses exportations de poissons et fruits de mer sont évaluées à plus de 416 millions de dollars en 2018.

Aujourd’hui, la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine, l’honorable Diane Lebouthillier, au nom du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé avec  le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne, que le Fonds des pêches du Québec accepte maintenant les propositions de projet. Le Fonds des pêches du Québec (FPQ) est une entente de collaboration unique et inédite de cinq ans entre le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec, dans le cadre de laquelle l’élaboration, la mise en œuvre et l’approbation des projets se font de façon conjointe pour le développement économique de cet important secteur économique. Ce partenariat entre les deux paliers de gouvernement modernise et stimule l’innovation dans les secteurs québécois de la capture et de la transformation des poissons et des fruits de mer, et dans l’aquaculture. La contribution du gouvernement fédéral s’élève à 30 millions de dollars, et celle du gouvernement du Québec, à 12,8 millions de dollars.

Le FPQ appuiera des projets locaux dans les domaines de l’innovation, des partenariats scientifiques et de l’infrastructure des pêches commerciales, de l’aquaculture et de la transformation, ce qui permettra d’accroître la valeur des poissons et des produits de la mer de haute qualité et provenant de sources durables, et d’aider à positionner le secteur des poissons et des fruits de mer au Québec en vue d’une croissance continue à long terme.

Pour être admissibles, les projets doivent porter sur un ou plusieurs des trois domaines suivants :

  • L’innovation – afin de soutenir la recherche et le développement d’innovations qui contribuent à la durabilité du secteur des poissons et des fruits de mer, et d’établir des partenariats et des réseaux qui visent à promouvoir l’innovation dans le secteur.
  • L’infrastructure – afin d’adopter ou d’adapter  de nouvelles technologies,  de nouveaux procédés ou équipements pour améliorer l’efficacité et la durabilité du secteur des poissons et des fruits de mer.
  • Les partenariats scientifiques – des partenariats avec le milieu universitaire et les institutions axés sur l’industrie de la pêche et de l’aquaculture dans le but d’améliorer les connaissances et la compréhension des répercussions de l’évolution des conditions océanographiques et d’appuyer la mise en place de technologies de pêche durable.

Le FPQ représente bien l’esprit de la Stratégie fédérale d’innovation et de croissance pour les régions du Québec. Cette stratégie offre une approche plus cohérente aux actions du gouvernement du Canada pour soutenir les entreprises et les travailleurs du Québec. En privilégiant l’innovation, la croissance, le développement des compétences, l’exportation et la participation de chacun d’entre nous, la Stratégie favorise la croissance économique et le dynamisme des régions du Québec.

Pour en savoir plus sur l’admissibilité, les critères d’admissibilité des projets et la façon de présenter une demande au Fonds des pêches du Québec, visitez  l’une des pages Web du Fonds des pêches du Québec : www.fondspechesquebec.ca ou www.mapaq.gouv.qc.ca/FondsPechesQuebec.

CITATIONS

« Le Fonds des pêches du Québec est une entente historique entre les gouvernements du Canada et du Québec et contribuera à transformer et à stimuler l’innovation dans le secteur des poissons et des fruits de mer. Ce fonds contribuera à la création de bons emplois pour la classe moyenne, et des possibilités de croissance et d’investissement pour les entreprises des collectivités du Québec. »

— L’honorable Jonathan Wilkinson, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Je suis fier de confirmer l’entrée en vigueur du Fonds des pêches du Québec. La conclusion de cet accord est l’aboutissement d’une longue négociation avec le gouvernement fédéral afin d’offrir un fonds commun dédié au développement de l’industrie des pêches et de l’aquaculture. Les entreprises de pêche et d’aquaculture commerciales du Québec pourront maintenant profiter du même soutien financier que celles des provinces de l’Atlantique. Ce fonds favorisera l’innovation et la compétitivité de l’industrie des pêches et de l’aquaculture au cours des cinq prochaines années. »

— Monsieur André Lamontagne, Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du gouvernement du Québec

« Je me réjouis de l’esprit de collaboration qui émane du Fonds des pêches du Québec. En décembre dernier, nous annoncions les investissements de nos deux paliers de gouvernement dans ce fonds prometteur pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Aujourd’hui, nous annonçons les modalités du Fonds. Nous passons donc maintenant le flambeau aux acteurs de l’industrie : à vous d’innover et de saisir cette occasion, et ce, au bénéfice de nos communautés côtières.»

— L’honorable Diane Lebouthillier, Députée de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national

LIENS CONNEXES